Patch, masque et brosse, le test à l’état pur

Comme beaucoup sur cette terre, j’ai eu une adolescence acnéique et j’en subis encore les conséquences. A défaut d’avoir une jolie peau, celui qui me soutient chaque jour, et qui partage mes cotés s’appelle fond de teint.

J’utilise régulièrement des masques ou autres produits pour l’hygiène de la peau avec un résultat plus ou moins concluant.

J’ai actuellement 3 produits sous la main et c’est pourquoi je vais vous parler un peu d’eux.

 

1. Masque chocolat 7th Heaven

On m’a offert cette semaine ce masque en chocolat que l’on m’a prié de ne pas manger.       ( Non mais ça veut dire quoi ça ?! )
Première impression : packaging bien chargé, j’ai masquel’impression d’avoir une carte d’invitation pour l’anniversaire d’un enfant en bas âge.

Si l’on retourne le paquet on peut lire à l’arrière :

« Nettoie la peau en surface et non en profondeur » ce qui, en dehors de savoir que c’est du chocolat, annonce déjà la couleur.
J’ai le sentiment que ça suggère  » Bah nous on nettoie vite fait, mais si jamais c’est pas très propre, on y est pour rien, on vous l’avait dit  »

A l’utilisation, il y a un effet chauffant dès le contact avec la peau, pour moi c’est franchement agréable.En revanche, le masque lui est assez coulant, pas forcément facile à s’étaler sur le visage même avec toutes les précautions du monde on y met forcément une tache soit dans le lavabo, le sol ou sur soi, ce qui est bien c’est que c’est une surprise à chaque fois.
masque1La texture est liquide mais donne à la fois une sensation de caoutchouc. En tout cas ça s’accroche bien à la peau et ça dégouline pas mal. Un masque à utiliser seule, car dès que vous parlez avec ça sur le visage, le chocolat n’hésite pas à être farceur avec vous et a tomber du nez pour aller sur votre bouche. J’adore.
Il est relativement difficile à enlever, c’est un produit qui tient, où il faut frotter beaucoup, utiliser des crèmes nettoyantes en plus pour aider à enlever les résidus. C’est sans doute toute cette procédure pour se débarrasser du masque qui fait finalement le fameux « nettoyage ». Ignorant le prix, je viens de regarder sur internet. Si vous êtes prêt à l’arnaque, celle-ci aura la modique somme de 6.39 euros.

 

Je viens de me rendre compte que j’avais l’air velue sur le front grâce à cette photo…
On à qu’a dire que c’est la faute du chocolat.

2. Les patchs visage de nivea

Qui n’a jamais rêvé de ressembler à autre chose qu’une fraise bien mures ? Oui je dis ça car au final, quand les impuretés décident de venir se loger sur votre nez, le résultat est un peu le même visuellement.

masque9.jpg

Ici même, je vous présente patch. Adorable et sympathique, c’est sans doute le meilleur bout de papier/tissus de la terre.

 

Les patchs visage de nivea anti points noirs possèdent une réaction avec l’eau. A son contact, les impuretés se collent aux fibres du patch.

L’utilisation est simple ; après une bonne douche ou bien alors un bon nettoyage de peau quotidien, il suffit juste d’appliquer les différentes formes de patchs en laissant son visage humide (triangulaire pour le front et le menton, et un autre en forme de vague pour le nez) et d’attendre qu’ils sèchent. C’est tout.


Pour une meilleure efficacité, je recommande vivement de faire avant l’application un petit sauna de visage avec un bol contenant des herbes ou huiles essentiels, de l’eau bouillante et de mettre sa tête au dessus du bol avec une serviette pendant 10 minutes.

On applique ensuite le patch, on attend et là ; miracle.
J’ai utilisé des tas de produits désincrustants, exfoliants, anti-impuretés et j’en passe et rien ne fonctionne, sauf ça pour seulement 5/6 euros. Et en plus de son efficacité, pour conclure le tout, le résultat est visible immédiatement. Quand on retire le patch de sa peau, on peut voir dessus toutes ces petites merdes s’en aller en un seul geste. Que c’est bon de reprendre le contrôle de soi.

 

3. Brosse nettoyante electrique Phillips

J’ai récemment acheté à Nocibe une brosse nettoyante électrique de Phillips.
En solde à 69 euros au lieu de 99. Un peu cher, mais comme on dit ; le porte monnaie doit souffrir pour être belle.

Cela fait maintenant plusieurs fois que je l’utilise et c’est pour moi une agréable découverte. Mouvement circulaire, on à rien à faire d’autre que de déplacer la brosse sur le visage et de profiter. Très efficace, il ne reste rien de mon maquillage et enlève parfaitement les peaux mortes, plus besoin de gommages et je gagne du temps !

Un peu cher quand même, mais je pense sincèrement qu’avec le temps, il y aura beaucoup de résultat visible, il faut le voir autrement qu’un un simple nettoyant, c’est aussi un très bon soin.

Des beaux bocaux

On a des tas de choses chez nous, mais si il y a bien un objet que nous possédons tous en commun, c’est bien le bocal. Pot de confiture, pot de mayo, pot hermétique de conserve, pot vide dont on a oublié l’histoire dans le grenier ou la cave, bref ; ils sont partout.

Pourtant la transparence, la matière et les différentes formes sont pour moi relativement esthétiques. Tout ça mérite une autre place que dans la poubelle ou bien dans l’oublie…  Je ne sais plus où.

Je voudrai juste vous montrer quelques idées afin de peut-être les voir autrement que des simples bocaux à cornichons.

1. Le photophore

bocal3

Il suffit uniquement de poser la bougie, moderne, diffuse la lumière, sans risque et pas cher; j’achète ! Ah bah non, je l’ai déjà.

2. La boule à neige.

bocal2

Très facile  et surtout unique, puisque c’est vous qui le faites.

3.  Bocal avec accroche magnétique pour des sachets de thé ou café.

bocal5

Quand on a un petit studio parisien comme moi, idéal pour ne pas utiliser trop de place, on peut également mieux se rendre compte de notre conso quotidienne, et là, ça peut vite devenir inquiétant.

4. Rangement pinceaux de maquillage.

bocal4

Toujours pour du rangement, on peut même rajouter des éléments, comme de la ficelle, corde ou ruban sur l’extrémité histoire de dire que c’est plus qu’un pot à cornichons.

5. Cadres photos.

bocal6

Nouvelle méthode pour avoir l’impression d’une photo 360°, mais surtout idéal si on ne possède pas immédiatement de cadre sous la main, ça donne un style, ni plus ni moins.

6. Petites lumières d’ambiance.

Tout comme les bougies, la lumière se diffuse, alors si on n’aime pas jouer avec le feu, pourquoi ne pas rajouter des micros led pour créer un effet de une petite cloche en verre ? Ça marche à l’endroit comme à l’envers, c’est vous qui voyez.

 

7. Dissolvant maison.

Il suffit tout simplement de mettre une grosse éponge et de la couper en deux dans le centre, l’écarter pour qu’elle prenne tout le bocal afin que ça fasse un trou dans le milieu puis de rajouter du dissolvant. Si vous ne voyez pas ce que je veux dire, je vous laisse voir la deuxième image qui est un dissolvant du même genre mais industriel.

Voici tous mes essais, assez concluant pour ma part, j’espère vous avoir donné envie…

A vos bocaux !

Somatoline cosmetic ça…

Somatoline cosmetic ça…

Mince c’est quoi déjà ce slogan de pub qui passe H24 à la télé…?

Somatoline cosmetic ça m’ponctionne ? hmm non, ça fait arnaque ça.

Somatoline cosmetic ça m’sanctionne…? Bof, pas terrible le coup de la contrainte.

Somatoline cosmetic ça… Fonctionne ? Ah oui, ça doit être ça !

 

Victime d’une gourmandise intense, je fais parti de ces personnes qui ne peuvent résister à un morceau de chocolat ou bien de goûter à tous les plats afin de découvrir de nouvelles saveurs. Malheureusement si l’on suit la logique, le poids augmente et les graisses s’additionnent dans le corps. Je me rends aujourd’hui compte que j’ai pris un peu plus de 10 kilos sur deux ans à agir régulièrement de la sorte. Dans ces moments là, on ne cesse d’être nostalgique lorsque l’on sait qu’à force de manger des gâteaux, on devient nous même un flan. Oui je sais… Nous sommes pourtant ce que nous mangeons, mais quand même, je ne voyais pas la chose de cette manière là…

Difficile de perdre quand on rajoute à ça un emploi du temps peu convenable pour favoriser le sport et qui plus est un brin flemmarde ; moi.

On connait tous ces produits qui passent en boucle aux moments des pubs avec une fille très fine qui représente la marque. C’est là que tout intervient justement, la marque nous vend le rêve de la solution face au complexe. Et puis cette voix si rassurante de cet homme absolument sûr de lui, nous invitant à l’utilisation d’un produit complètement fiable, comment lui résister quand on est en pareille détresse ?

Mais à ce moment là, moi je me demande s’il est vraiment efficace son produit à celui-la… Et même que la pub nous devance en répondant pour nous sur la question ; Oui  » ça fonctionne !  » Ah vraiment ?!

somatoline1

 

Je me pose tout de même des questions sur le produit.

7 jours seulement pour perdre environ 1.7 cm ? 

Hey mais c’est bien vendeur ! Allez, j’achète on ne se pose plus de questions !

Dépense et tais toi. Car oui, cela à un coût, entre 31 et 35 euros selon le lieu d’achat.

 

 

 

 

Somatoline cosmetic est un produit qui promet des centimètres en moins avec uniquement un pot de crème à s’étaler le soir avant de dormir avec des massages sur les zones à cibler, le fameux  » palper rouler « . Apparemment l’efficacité est doublée si l’utilisation est prolongé jusqu’à 4 semaines, popopoooh ! C’est qui la future mannequin ?! C’est bibi !

somatoline2

J’ai fait le grand pas et donc, l’acquisition de ce pot, qui personnellement m’inspire confiance. L’intérieur est une pâte un peu compact, verte pâle et qui sent réellement fort la menthe et qui donne à première vue une sensation de fraicheur. ( Perso lorsque je la sens de trop près, je me sens asphyxiée et j’ai les yeux qui pique, bien chimique tout ca ! )

Ce pot est un peu cher certes, mais le contenu est relativement important, on peut l’utiliser pour plusieurs semaines et ça, c’est plutôt pas mal quand on s’attend uniquement à un traitement de 7 jours.

 

 

 

 

somatoline3

 

Hop, une petite photo de la texture, et puis y’a pas de raison, moi aussi j’peux faire un cœur avec la crème, c’est vrai quoi ! On voit ça dans presque toutes les pubs, des cœurs partout avec des crèmes, du yaourt, des soupes, j’ai juste envie de faire perdurer la tradition, ils ont l’air de tant y tenir.

 

Le soir même, je me suis donc empressée d’utiliser cette crème  » miracle « .

Fraiche, agréable à utiliser, mais je me rends compte qu’il faut quand même masser longtemps… et puis comme on veut y croire, on y met toute sa bonne volonté. 

Je me demande donc si la crème n’est pas uniquement là pour nous forcer à nous faire des palper rouler et, de naturellement nous enlever des amas graisseux visibles.

Elle laisse cependant des résidus sur la peau, lorsque l’on va se coucher, on se rend compte le lendemain matin qu’il y a comme des petites peaux mortes mais ce ne sont que des bouts de crème qui ont séchés et qui sont tombé avec les frottements dans les draps.

Est-elle efficace ?

J’ai pris mon tour de cuisses, taille, avant et après l’utilisation. Verdict ; Au bout d’une semaine, 0 centimètre.

Cette crème n’a pas fonctionné en ce qui concerne les centimètres, cependant j’ai tout de même l’impression d’avoir moins de cellulites visibles sur les cuisses. J’ai continué pendant deux autres semaines et ça m’a tout juste confirmé la première, toujours aucune perte, aucun amincissement, juste un visuel plus  » propre « . Je remets l’efficacité de ce produit en doute, bien que nous ne soyons pas tous pareil, il fonctionne sans doute sur d’autres personnes ( enfin je l’espère  parce que bon vu le prix, on voudrait quand même autre chose qu’une simple crème odorante. )

Pour y revenir, la diminution de la cellulite… est-ce les massages ou la crème ?

Telle est ma question.

 

 

 

 

Mon expérience capillaire face à la décoloration et au henné

J’aimerai vous parler de mon expérience capillaire face au henné, ou celui qui pourrait s’avérer être un  » faux ami « .

 

mmmmmmmm A l’âge de 16 ans, comme beaucoup d’ados, j’ai commencé à vouloir changer de tête mais pas non plus de manière radicale. Ayant à l’époque pour atout de longs cheveux épais, j’avais pris rendez-vous dans un salon de coiffure pour me faire ce que l’on appelle le fameux  » tie & die  » ou bien encore  » ombré hair « . Cela consiste à faire par procédé de décoloration un dégradé de couleurs en partant des longueurs jusqu’aux pointes. Par exemple pour moi, c’était des racines noirs naturelles et des pointes blondes décolorées.

loreal

 

 

Et puisqu’il en était question de fréquence et de coût pour entretenir, j’ai à l’époque négocié avec mes parents pour pouvoir acheter  » l’ombré préférence  » de l’oréal. Après utilisation, produit très efficace, dégradé très soigné, seul point faible : on y prend vite goût.

propro.jpg

A force d’utilisations et de multiples recherches pour éclaircir mes cheveux, je me suis retrouvé entièrement châtain clair, et sans dégradé de blond. ( De base j’ai les cheveux quasi noirs. ) N’ayant plus ce merveilleux dégradé de couleurs que j’aimais tant, j’ai décidé de me donner quelques reflets cuivré à base de henné. Bah c’est vrai quoi, perdu pour perdu autant essayé !

Il y à tout juste un an, je me suis donc penché un peu plus sur le sujet et j’y ai découvert un produit presque  » parfait « .

Le produit bénit des dieux, celui qui soigne, protège, n’abime pas et surtout qui est N.A.T.U.R.E.L. Bref, tous les arguments tentant pour vous faire chavirer lors d’un moment de doute, surtout lorsque l’on a les cheveux totalement brulés par les décolorations. C’est donc de ce pas que j’ai commandé un henné de couleur châtain mielé sur Aromazone.

Le henné se présente sous forme de poudre dans un sachet, normalement un sachet peut faire 2 utilisations, mais au vu de la longueur de mes cheveux, tous y est passé du premier coup !

On prépare la poudre avec de l’eau chaude en remuant et on laisse reposer un peu la pâte ( j’ai attendu une heure ) afin que toutes les propriétés en ressortent davantage.

L’essaie se passe plutôt bien, sensation un peu désagréable à appliquer, car ayant des cheveux longs, on a l’impression de devoir se les emmêler dans une pâte épaisse ( grosse bouse de vache sans deconner ) et donc de les abimer plus qu’autre chose. De plus l’odeur et le paraître ne donnent pas réellement envie.

Après une attente de 2 heures avec le henné sur ma tête entouré de film plastique, je décide de rincer, ( bien nettoyer les lieux après ) mais surtout de me sécher les cheveux afin de pouvoir voir le résultat. Au premier touché, mes cheveux étaient entièrement emmêlés, ma masse capillaire beaucoup plus lourde et épaisse. Le miroir, lui ne me renvoyait aucun changement physique.

Un peu déçue de ce premier essai mais pourtant bien convaincue des bénéfices que celui-ci pourrait avoir sur mes cheveux, j’ai décidé de recommander un autre henné identique au précédent, en le laissant cette fois ci, environ 4 heures. Face à l’impatience, le temps nous paraît plus long que jamais, j’ai donc joué au schtroumpf sur super nintendo.

Même procédé, la poudre de henné, l’eau chaude avec cette fois ci des huiles dans la préparation pour nourrir les cheveux durant le temps de pose. Hop, l’heure c’est l’heure et on retourne sous la douche. Ccette fois ci, cheveux mouillés je me rends compte qu’ils sont beaucoup plus foncé que d’habitude ; un sentiment de joie, j’ai réussi à voir un résultat.  Cependant, l’appréhension de voir l’état, c’est le moment où l’on regrette un peu en se disant  » Et si ça ne m’allait pas ? « .

Après séchage omagad j’étais complétement rousse, peut-être même un peu trop pour moi. J’ai donc enchainé avec un shampoing pour dégorger un peu la couleur et cette fois ci j’étais toujours rousse, mais modérément, je n’étais plus une carotte.

Malheureusement avec les photos et les commentaires extérieurs on redevient vite nostalgique, cette couleur était bien pour un changement temporaire, mais ça ne m’allait pas aussi bien que du blond. Au bout d’un mois de henné, j’ai donc décidé de retrouver ma couleur naturelle et ensuite de recommencer les décolorations pour de nouveau avoir ce bel ombré hair naturellement bien défini.

Après moults renseignements sur le net, j’ai pris connaissance que la teinture chimique ne pouvait s’accrocher sur une couche de henné, c’est pourquoi je me suis empressé de commander un nouvel henné brun afin que celui-ci puisse s’accrocher avec l’ancienne couche rousse faite un mois plus tôt.

Ma commande Aromazone arrive, je m’empresse de préparer la t’embouille, de laisser un temps de pose pour que les couleurs soient plus intenses, et enfin de me l’étaler au plus vite sur la tête et d’attendre environ… Toute une nuit !

Hop, lendemain matin au réveil on part direct sous la douche, on se rince et direction miroir avec les cheveux humides, j’étais totalement brune, le bonheur, ça fonctionne !

Seulement… il y a tout de même un véritable fossé entre les cheveux humides et les secs, l’un est un aperçu l’autre une vérité.

Ce n’est qu’après séchage et en me regardant de nouveau dans un miroir à la lumière du jour que j’ai constaté le désastre. Mes cheveux étaient verts foncés. ( Étant désespérée je n’ai pas fait de photos de mes cheveux durant ce temps, je ne peux donc vous montrer. )

En voyant mes cheveux, ma mère est partie directement m’acheter une teinture de supermarché et me l’a faite immédiatement. Seulement… comme dit précédemment les teintures ne tiennent pas par dessus le henné.

Autant vous dire que lorsque vous commencez cette expérience, vous êtes condamnés aucun moyen de vous échapper, il ne reste plus qu’à couper.

Cheveux verts, toujours cheveux verts, on retente de nouveau une teinture la semaine suivante, par miracle celle-ci semble pourtant faire effet, il ne me reste plus que quelques vilains reflets verts.

Mais le temps rattrape tout, l’usure de la teinture, le henné, trop de facteurs entretiennent ma peur. J’ai donc fait le grand pas, je suis parti voir une coiffeuse qui elle, m’a fait une teinture brune se rapprochant au maximum de ma véritable couleur, a mélangé du rouge, du violet et mille et une autre couleurs afin de neutraliser tous les reflets ( car il n’y avait pas que du vert d’après elle. )

brune.jpg

Je suis ressorti de ce salon, brune, mes cheveux toujours longs jusqu’aux fesses, l’espoir m’est revenu… C’était un véritable jour de gloire.

Après tout ces produits sur mes cheveux, je me suis mise à en prendre soin plus que jamais, les choyer, les nourrir, je voulais me racheter auprès d’eux qui malheureusement ne comprenaient pas pourquoi je m’acharnais à leur faire tant de mal.

Seulement voilà… Les beaux jours sont courts, et la teinture s’estompe peu à peu, n’ayant pas toujours plus d’une centaine d’euros à mettre dans les mains d’un coiffeur pour une teinture j’ai donc racheté une teinture libre accès en grande surface. De nouveau brune, mais je garde toujours en tête qu’en dessous de toutes ces couches, mes cheveux sont toujours verts.

J’ai aujourd’hui coupé une vingtaine de centimètres depuis cet accident de henné ( janvier 2016 ) mais cette fois-ci, la dernière teinture chimique reste en place semblerait-il. Après 2 mois d’hésitation, j’ai décoloré 2 mèches de cheveux, une en ressort blonde aux pointes, l’autre, la plus longue est verte. Cela va me servir de repère pour la prochaine fois où j’irai me faire couper les cheveux, je demanderai à ce que l’on coupe au niveau du blond pour être sur qu’à ce niveau, il n’y ait plus de vert. Autant vous dire que ce sera un carré court.

Mais aujourd’hui je vis avec, j’ai appris de mes erreurs, à mieux me renseigner bien évidemment et peut-être avec ce témoignage, à sauver une chevelure.

Des mois ont passés, je ne suis plus aussi brune que sur la dernière photo, j’ai emménagé à Paris et je ne revois ma famille et les gens que je connais qu’occasionnellement

Aujourd’hui, après toutes ces teintures on voit mes racines noires repousser. Je suis rentré dans ma famille pour noël, et ce n’est qu’après m’avoir demandé si j’allais bien que mes parents m’ont dit « T’as fait une teinture ? Tu es devenue rousse  » !

Eh oui, on est tout aussi condamné à faire des teintures chimiques que du henné. L’un se détériore en se déclinant de couleur sur votre tête au fils du temps, l’autre reste en vous ; choisissez.

New life, new home

Je ne saurai vous expliquer cette sensation de se sentir enfin chez sois après plus de 4 mois de recherches intensives d’appartements à Paris…

Un peu sale, mais pas tellement à mon goût, j’ai repeins seule tous les murs et changer beaucoup de chose, dont mon quotidien avec mon chat Nana !dsc_0880dsc_0802dsc_0729dsc_0766dsc_0837dsc_1492

 

Bientôt je vais essayer les DIY pour améliorer la déco, à suivre…